Avril 2024 : envol du commerce extérieur après la morosité des mois précédents

Le commerce extérieur suisse a eu le vent en poupe en avril 2024. Après désaisonnalisation, les exportations se sont accentuées de 9,1% et les importations de 5,9%. A la sortie, la croissance s’est également révélée importante en termes réels. Elle a en outre été largement soutenue. La balance commerciale boucle avec un excédent de 3,9 milliards de francs.

Evolution globale

Après leur évolution plutôt modérée sur les trois premiers mois de l’année, les exportations désaisonnalisées ont bondi de 9,1% (réel : +9,6%) en avril 2024. Elles arborent ainsi leur plus haut niveau depuis septembre 2023, mais également leur troisième croissance consécutive. Les importations ont également brillé (+5,9%; réel : +3,2%), affichant en outre une quatrième hausse en six mois. L’excédent de la balance commerciale s’est établi à 3,9 milliards de francs.

Exportations : hausse pour l’ensemble des principaux secteurs

A la sortie, les produits chimiques et pharmaceutiques ont apporté la plus forte contribution à la croissance, avec un essor de 1,7 milliard de francs. Ici, seuls les produits immunologiques se sont contractés. Les exportations de la bijouterie et joaillerie ont bondi d’un tiers, après avoir toutefois souffert au cours des deux mois précédents. L’horlogerie, le secteur machines et électronique ainsi que les instruments de précision ont également tiré leur épingle du jeu avec une hausse cumulée de 202 millions de francs.

Les exportations suisses ont gagné du terrain vers tous les principaux marchés. L’Amérique du Nord a pointé en tête avec +15,3% (USA : +15,9%). En Asie (+9,9%), les envois ont décollé de 23% vers la Chine et les Emirats arabes unis. Côté européen, la Slovénie et la France ont progressé de 177 respectivement 110 millions de francs.

Importations de véhicules : chute de deux cinquièmes induite par l’aéronautique

A l’entrée, hormis les véhicules (–118 millions de francs; aéronautique), tous les groupes de marchandises ont progressé. Les importations de produits chimiques et pharmaceutiques se sont bonifiées de 11,7% (+697 millions) sur un mois. Le secteur machines et électronique ainsi que les produits énergétiques ont révélé une hausse de respectivement 115 et 112 millions de francs. Pour ces derniers, les arrivages en termes réels ont grimpé de 1,2%.

Parmi les principaux marchés d’approvisionnement, les importations d’Asie (+12,7%) et d’Europe (+5,8%) se sont accentuées, alors que celles d’Amérique du Nord (–1,5% ; Canada : –10,8%; aéronautique) se contractaient. Côté asiatique, le Japon (+259 millions de francs; chimie-pharma) et la Corée du Sud ont décollé de respectivement 85,8 et 46,3%. Les arrivages de Chine se sont par ailleurs accrus de 121 millions de francs. A l’inverse, ceux de Singapour ont plongé de plus de moitié ou de 143 millions de francs. Sur le Vieux Continent, la Slovénie, l’Allemagne et la France ont affiché – ensemble – une hausse de 538 millions de francs, alors que l’Irlande chutait de 152 millions de francs.

Lien vers le communiqué de presse
Auteur: Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières