Allemagne-Suisse: Partenaires dans le commerce

En tant que représentant de l'Allemagne en Suisse, je suis ravi que ce numéro du Journal swiss export se penche sur les aspects actuels et les perspectives liées à l’avenir des relations économiques étroites et variées entre nos deux pays.

Commercer et investir dans l'Allemagne voisine demeure un argument commercial de premier ordre. En effet, en tant que membre économiquement le plus important de l'Union européenne au coeur du marché intérieur européen avec près de 450 millions de consommateurs, des relations privilégiées avec les marchés d'Europe centrale et orientale, un large éventail d'infrastructures, une productivité plus élevée, des spécialistes qualifiés et un partenariat social éprouvé, une force d'innovation et une promotion prononcées, un environnement commercial stable et attrayant - sans oublier nos liens culturels et linguistiques - l'Allemagne continuera d’offrir aux entreprises de la Suisse voisine d'excellentes conditions et perspectives pour l’avenir de leurs activités commerciales.

L'Allemagne n'est pas seulement le premier partenaire commercial de la Suisse. La forte orientation vers l'exportation des deux côtés, l'importance exceptionnelle des petites et moyennes entreprises et le système de formation professionnelle en alternance, l'intégration transfrontalière dans l'emploi, dans les chaînes de valeur ajoutée bilatérales et sur le marché intérieur de l'UE relient nos sites économiques à un degré supérieur.

L'environnement économique et politique est en marche : la stabilisation conjoncturelle après la pandémie de Covid, la digitalisation accélérée des processus commerciaux et opérationnels, la mise en œuvre de la « décarbonisation » et de la transition énergétique en termes économiques, technologiques et sociaux, la diversification des chaînes d'approvisionnement et les changements structurels régionaux, tous ces facteurs ont également des effets importants et immédiats sur le commerce extérieur. Nous souhaitons également poursuivre les échanges sur le plan économique et celui des innovations germano-suisses éprouvés et intensifs dans le cadre des relations les plus stables et durables possibles entre la Suisse et l'UE. Cela s'applique, entre autres, au libre-échange et à la participation au marché intérieur axée sur la concurrence, à la reconnaissance de l'équivalence des normes de protection des produits et des données, à la coopération en matière de recherche et d'innovation, et même à l'échange commun de droits d'émission.

Si cela présente des défis pour l'industrie d’exportation, il existe en même temps des opportunités entrepreneuriales considérables pour l'avenir. En outre, le gouvernement fédéral allemand et la Commission européenne encouragent particulièrement les modèles commerciaux et les technologies permettant d’atteindre les objectifs de la protection du climat (par exemple, le programme "Green Deal" de l'UE) et de l'Agenda 2030 (par exemple, la promotion de la bioéconomie par le BMWi). Pour la Suisse, en tant que pôle de haute technologie et d'innovation, ainsi que pour ses entreprises exportatrices, il s'agit de paramètres déterminants pour la poursuite des activités commerciales dans le "marché étranger allemand".

Je suis certain que vous, ainsi que les associations professionnelles suisses, suivront ces développements avec intérêt. Je vous recommande vivement de consulter les sites Internet du commerce extérieur allemand GTAI et iXPOS, et surtout ceux qui concernent les thèmes particuliers. Les relations commerciales extérieures constituent un élément important et formateur de notre partenariat de voisinage.

Michael Flügger
Ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne en Suisse

Vous pouvez trouver des articles spécialisés passionnants sur ce sujet ici.