Un thème inspirant pour les PME

Le Forum swiss export 2019 a abordé le thème « Idées fraiches – prochaines générations!», une manière de démontrer comment une idée de départ peut se transformer ou non en produit ou service à succès pour les petites et moyennes entreprises, à l’ère de la numérisation.

La 5e édition romande du Forum swiss export a fait salle comble à Aigle

De quoi le succès est-il fait? Les orateurs ont répondu à cette question au travers de leurs témoignages et expériences. Plus que des conférences, l’évènement se positionne comme la plateforme de réseautage et d’échanges pour tous les dirigeants de PME ayant une activité exportatrice. Plusieurs périodes ont d’ailleurs été consacrées aux rencontres et à la discussion.

En ouverture, Claudia Moerker, Directrice de l’association swiss export et Kurt Kupper, CEO Les Ateliers Louis Moinet SA et membre du comité de swiss export, ont rappelé le rôle de l’association tout comme les éléments qui font la richesse de la Suisse. «Votre présence aujourd’hui démontre que l’intérêt pour l’exportation est aussi grand en Suisse romande qu’en Suisse Alémanique. Il est primordial que les entrepreneurs échangent sur leurs problématiques», s’est exprimée Claudia Moerker. Kurt Kupper a ajouté: «Notre association souhaite accorder plus de place à la Suisse romande et agrandir le réseau de ses membres romands». Comptant à ce jour 570 membres au total, la part romande représente 150 entreprises, un nombre en constante évolution.

Moments forts

Après l’introduction de Pierre-Yann Blanchandin, Country Manager de Coface Switzerland, Anthony Gachet, Sales engineer auprès de TeamWork Corporate, un cabinet dédié à la performance des entreprises, a présenté les nombreux projets sportifs menés au sein de l’entreprise pour ses collaborateurs, dont les 380 sommets de plus de 4000 mètres d’altitude gravis par les collaborateurs de TeamWork et un Tour de France à vélo avec 130 collaborateurs. «Nous voulons démontrer que l’exceptionnel est possible et que le sport a sa place au sein des entreprises».

«Pour lancer une activité dans les machines textiles en Suisse, faut-il être fou, innovant ou sur un marché de niche?» C’est avec cette question percutante que Pierre-Yves Bonvin, CEO de Steiger SA, a interpellé l’audience sur l’importance du digital et de la diversification. Le directeur a poursuivi son intervention lors d’une visite inédite de son entreprise active dans la technologie suisse de tricotage d’avant-garde, située à Vionnaz en Valais.

En fin d’après-midi, Jean-Jacques Henry, entraineur au Centre Mondial du Cyclisme, a présenté les activités du centre aux côtés de deux athlètes en formation de haut niveau. Ils ont abordé leur quotidien, leurs entrainements et leurs loisirs.

Le Forum swiss export s’est terminé sur l’intervention attendue de Patrick Delarive, Président, fondateur et actionnaire unique de Delarive Groupe, qui est revenu sur son parcours d’entrepreneur atypique en délivrant aux dirigeants présents les clés de la réussite. «Dans mon parcours, j’ai toujours dit oui à toutes les opportunités qui se présentaient, et j’ai réfléchi après comment j’allais les réaliser», a conclu l’entrepreneur en mettant l’accent sur son concept hôtelier eco-responsable WhitePod.